AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Je la mort et le Rock'n'roll

Aller en bas 
AuteurMessage
alice24
Modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 149
Age : 39
Localisation : partout...
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Je la mort et le Rock'n'roll   Mar 11 Juil - 14:47



Citation :
" Ce livre est fascinant. Par son thème d’abord, puisque l’auteur, que l’on sent vraiment fortement névrosé dès le résumé, décide de visiter les lieux où sont morts des Rock Stars américaines dans le seul but de voir ce qu’il ressent sur place. Par son illustration aussi, où ce Flipper de la vie regroupe les trois thèmes récurrents de ce livre, facilement résumé par la maxime éternelle : SEX DRUGS AND ROCK AND ROLL ! Car Chuck est un mec Barré. C’est un type de la campagne, à block sur le Rock qui est devenu Rock Critics et qui s’est expatrié à New York pour s’imposer au sein de l’équipe du journal Spin. Et c’est pour ce canard qu’il partira en expédition de 18 jours dans tout les recoins de l’Amérique afin de tenter de ressentir, sur place, ce qu’ont du éprouver, Marc Bolan, Duan Allman, Randy Rhoads, Lynyrd Skynyrd ou Kurt Kobain… Et ce que ce bon Chuck éprouve est édifiant : Car ce con n’éprouve rien. Rien d’autre que de vagues souvenirs du Lycée en repensant à ces Rock-Stars, rien d’autre qu’aux femmes qui hante sa vie à l’écoute des Cheap Trick, Led Zeppelin, Radiohead, Kiss, Rod Stewart, Steve Miller Band et autre Thin Lizzy… Car c’est là que réside la force du livre : C’est un enchevêtrement d’info rock et du ressenti d’un trentenaire immergé par cette culture face aux évènements tragiques qui ont frappé le Rock et qui l’ont sublimé au lieu de l’ébranler… Il a cette question : ‘‘Pourquoi le meilleur choix de carrière qu’un musicien puisse faire est d’arrêter de respirer ?’’

Va se mêler à ça une très grosse introspection personnelle, sur la mort, bien évidement et aussi peu palpable que cela puisse l’être au début du récit, Chuck a une peur bleue de la mort, ainsi que sur les quatre femmes qui garnissent son expérience amoureuse. Ses fantasmes, ce qu’il trouve dans chacune d’elle et, du coup ce que nous avons tous ressenti pour celles qui font ou ont fait notre vie sentimentale.

Chuck a forcement raison dans tout ce qu’il dit puisqu’il ne donne que son avis et celui-ci est toujours, toujours décalé. Chuck s’intéresse à l’homme derrière les mythes, Chuck se demande quelle relation devait entretenir Randy Roads et Ozzy Osbourne pour que ce dernier ne se remette jamais des deux ans passés en sa compagnie. Chuck se demande comment Marc Bolan a pu vivre toute sa vie avec comme seule passion l’automobile sans jamais passé son permis et mourir lors d’un accident de la route. Chuck n’a pas oublié qu’en avril 94 VS de Pearl Jam se vendait plus que In Utero et que Nirvana n’était pas LE groupe à la mode. Chuck connaît les méfaits de la drogue mais en prends quand même, Chuck sait à quelle allure il faut rouler dans le Montana et que raconter ses déboires amoureux lors d’un Road-Book peut paraître ringard mais il le fait à sa façon, comme il vit, à fond et en forme, sur le fond comme dans la forme"


A lire si vous avez l'occasion... C'est vraiment original comme présentation de certaines rockstars... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Je la mort et le Rock'n'roll
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rock'n'Roll happy new year ?
» Alice Cooper au Rock N Roll Hall of Fame
» Elvis & early rock\'n\'roll
» Rock 'n' roll - les années 50
» ROCK'N' ROLL NIGHTMARE (1987)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum The Sisters Of Mercy :: Musique et culture :: A faire partager et découvrir-
Sauter vers: